Pour un nouveau contrat social europeen
  • 4aNESC_Logo
30 octobre 2018

Le nouveau cycle de conférences d’EUNIC Bruxelles sur l’avenir de l’Europe

S’inspirant des précédentes initiatives d’EUNIC Bruxelles, «European Angst» et «Sweating for Europe», ce cycle, composé de quatre tables rondes, a pour ambition de repenser un nouveau contrat social qui prendrait en compte les particularités de notre monde d’aujourd’hui.

Ces tables rondes ont pour but de penser à l’avenir de l’Europe en fondant notre réflexion sur les concepts de « protection » et de « soin ». L’objectif du cycle est de repenser un contrat social, qui ne s’appuie pas seulement sur la relation qu’entretiennent les citoyens avec l’Etat, mais qui irait plus loin et qui prendrait en compte les différents groupes sociaux et les défis importants auxquels ils font face: l’inquiétude relative aux questions de sécurité, aux respects de la vie privée, à la préservation des droits sociaux, à la reconnaissance des identités, d’accès aux soins pour la population vieillissante, d’opportunités pour la nouvelle génération et de préservation de l’environnement naturel. En reprenant les thèmes à l’ordre du jour au Parlement Européen, il semblait important d’organiser une discussion avec des intellectuels aux opinions critiques et pertinentes, très différentes de la vision des spécialistes du sujet.

 

Securité et Vie Privée

Lancement le 30 octobre 2018 à 18h à la Maison de l’Histoire Européenne sur le thème Securité et Vie Privée.

Le développement des réseaux et des communautés numériques a brouillé les lignes traditionnelles de partage entre vie privée et mise en scène publique de l’intimité. Dans un contexte de lutte contre le terrorisme et de surveillance des données personnelles, comment les droits des citoyens peuvent-ils être préservés ? Qu’en est-il des réseaux sociaux ? Comment la liberté d’expression est-elle protégée lorsque la frontière entre public et privé devient floue ? L’Union Européenne protège-t-elle assez notre vie privée ? Quelles sont les mesures mises en place par l’Union Européenne pour assurer cette protection ?

Kimmo Rousku est chercheur en digitalisation, auteur et expert finlandais en TIC (Technologies de l’information et de la Communication). Il a une grande expérience dans l’administration nationale finlandaise. Depuis neuf ans, il s’est spécialisé dans le développement de l’information, du numérique, de la sécurité numérique, la gestion des risques, la protection des données dans le secteur public. Il est actuellement secrétaire général du Comité de gestion de la sécurité de l’information gouvernementale finlandaise (VAHTI).

Marta Peirano est une journaliste et auteur espagnole engagée notamment dans les domaines de la vie privée, de la transparence gouvernementale et de la sécurité numérique. Responsable du pôle « Culture et Technologie» du journal eldiario.es, elle est co-fondatrice du blog collectif Elástico, co-directrice du festival COPYFIGHT ainsi que co-fondatrice de CryptoParty Berlín. Son dernier livre, El pequeño Libro Rojo del activista en la Red (Le Petit Livre rouge de réseautage activiste), dont la préface est rédigée par Edward Snowden, est une introduction à la cryptographie et une réflexion sur la surveillance numérique.

Le moderateur Karl van den Broeck est un journaliste et essayiste belge. Responsable du pôle « Culture» du journal De Morgen pendant vingt ans puis rédacteur en chef de Knackpendant six ans, il est rédacteur en chef du site d’information Apache.be depuis 2014 et organisateur de conférences et débats à BOZAR.

Kimmo Rousku: Vous êtes responsable de la gestion des risques, numériques et autres, dans votre vie!

Identités et Communautés

La devise de l’Union Européenne est “unie dans la diversité” mais son expression dans la vie réelle n’est pas simple. Ces vingt dernières années, le concept de multiculturalisme a été critiqué tant dans le domaine politique qu’académique, représenté comme une menace à l’identité nationale. La tentative de construction d’une « communauté européenne » est aussi perçue par beaucoup comme une menace à la « communauté nationale » ou à l’Etat-nation.

Le concept d’identité s’est complexifié. Aujourd’hui, avec Internet, l’identité devient plus mobile et les communautés transcendent les frontières nationales. Les flux de migrations renforcent cette idée. De nombreuses questions se posent alors sur les nouvelles formes d’identités et de communautés qui émergent. Nous traiterons ces questions dans le panel :

Pourquoi le multiculturalisme n’est souvent plus perçu comme un enrichissement social ? Le rôle joué par l’Etat est-il différent de celui joué par la société civile ? Le secret du vivre-ensemble dans une société multiculturelle serait-il d’engager le dialogue entre les communautés ?

De plus, l’Union européenne a créé une communauté fondée sur des lois et des valeurs. Est-il réaliste ou souhaitable de dépasser cette sphère légale et renforcer les liens culturels entre les différents pays?

Mohammed Ali Amla est consultant, chargé de la Cohésion et de l’Intégration auprès du conseil de Kirklees, fondateur du Christian Muslim Encounters et administrateur de Solution Not Sides

Altay A. Manço est docteur en psychologie sociale de l’Université de Liège (Belgique)

Malek Boutih est un ancien homme politique français, membre du Parti Socialiste depuis 1986.

Le modératrice Victoria Martín de la Torre est une journaliste et auteur espagnole.

 

Repenser l’Etat Providence

A la suite de la Révolution Industrielle au XIXème siècle, des lois ont été progressivement adoptées pour assurer la protection des classes ouvrières d’Europe. Deux siècles plus tard, il s’avère important de s’interroger sur le futur du modèle de l’Etat Providence. Nos droits sociaux seront-ils toujours préservés ? Qu’en est-il de nos populations vieillissantes : seront-elles traitées avec soin et dignité ? Qu’en est-il des jeunes ? Qui financera les Etats-Providences ? Quelle est la place des nouvelles initiatives de soutiens aux plus fragiles, comme les entreprises sociales, dans tout cela ?

Dávid J. Szabó est le directeur des Affaires Etrangères du think-tank hongrois, la Szazadveg Foundation.

Demos Helsinki est un think tank finnois indépendant spécialisée dans la résolution des problèmes et défis sociaux.

Chiara Saraceno est une sociologue et philosophe italienne. Ses études se concentrent sur la question des femmes, de la famille, de la pauvreté et sur les politiques sociales.

Le moderateur Karl van den Broeck est un journaliste et essayiste belge. Responsable du pôle « Culture» du journal De Morgen pendant vingt ans puis rédacteur en chef de Knackpendant six ans, il est rédacteur en chef du site d’information Apache.be depuis 2014 et organisateur de conférences et débats à BOZAR.

 

L’Homme et son environnement naturel

Notre monde est entré dans la nouvelle ère géologique de l’Anthropocène : l’activité humaine, principal moteur de l’évolution de la planète, laisse une empreinte indélébile sur la terre. Comment peut-on assurer la préservation de notre environnement ainsi que des conditions de vie durables pour l’Homme ?

Luisella Battaglia est une professeure italienne de philosophie morale et de bioéthique.

Catherine Larrère est une philosophe et professeure de philosophie émérite française. Elle est spécialiste de l’éthique de l’environnement et de la pensée de Montesquieu.

 

Inscrivez-vous ici!

banner-EN.png

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

AUTRES ACTUALITÉS

Warning: Use of undefined constant myOffset - assumed 'myOffset' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/fs2/23/finncult/public_html/wp-content/themes/wpbootstrap/single-news.php on line 64