Mobile Home(less)
  • 828x555px
Mobile Home(less)
2017
Pays du Benelux en Finlande

L’ installation d’art de ruines fait un tour en Europe

L’Institut culturel finlandais pour le Benelux a passé commande auprès de l’artiste finlandais Anssi Pulkkinen d’une nouvelle œuvre d’art contemporain dédiée au thème du sans-abrisme, que Pulkkinen a baptisée Street View (Reassembled). Le travail créatif de Pulkkinen a pour point de départ les ruines d’une maison détruite sous les bombardements de la guerre de Syrie ; l’installation réalisée à partir de ces ruines crée une vision urbaine éphémère transplantée dans l’environnement de nos villes d’Europe occidentale et qui circulera dans plusieurs pays européens à la manière d’un mobil-home. Les ruines de la maison en question ont été acheminées de Syrie en Europe au printemps 2017 avec le soutien financier de l’association Finnish Syrian Friendship Association. L’installation sera disposée sur le plateau de chargement d’un camion de 13,5 mètres avant de partir faire le tour de différents sites d’exposition tant dans le Benelux que dans les pays nordiques, étant entendu que la présentation en première de l’œuvre de Pulkkinen Street View (Reassembled) aura lieu au Palais des beaux-arts de Bruxelles (BOZAR). Le périple de l’installation s’achèvera en septembre au salon Habitare, à Helsinki.

Cette œuvre soulève des questionnements entre autres sur la guerre et la perte du chez-soi, sur l’articulation entre espace public et espace privé ainsi que sur le réel et les différentes représentations pouvant en être données. « Une maison ou un édifice en ruines est toujours aussi le signe de quelque chose qui a été détruit à l’intérieur de la construction. J’ai la volonté à travers cette œuvre d’attirer l’attention non seulement sur les victimes et autres acteurs qui souffrent à un titre ou un autre de la réalité qui nous entoure, mais sur le rôle d’observateur qui est celui de chacun d’entre nous. Notre relation aux ruines change-t-elle dès lors que celles-ci se retrouvent transférées dans un contexte nouveau à des milliers de kilomètres de là où elles se situaient à l’origine, et est-il possible de transformer par là ces ruines en une expérience collectivement utile ? J’examine aussi à travers mon travail le processus de formation de la valeur et le fantasme aussi courant qu’habilement commercialisé dans nos pays occidentaux d’un mode de vie nomade en mobil-home, tout en me demandant si ce fantasme n’est pas en réalité une caricature pure et simple du nomadisme et du sans-abrisme réels », commente Pulkkinen.

Les dimensions multiples qui s’attachent à cette œuvre seront explicitées au public au cours de débats ouverts à tous, ainsi qu’avant tout dans un ouvrage intitulé Home (Reassembled) à paraître à l’automne 2017, où un certain nombre d’auteurs issus de plusieurs pays se pencheront sur l’œuvre de Pulkkinen du point de vue de l’art contemporain, de l’architecture et de la connaissance géopolitique des pays du Proche-Orient.

L’œuvre sur le thème de sansa-abrisme s’inscrict dans le projet Mobile Home 2017

L’œuvre Street View (Reassembled) s’inscrit dans le projet Mobile Home 2017 commun aux instituts culturels et scientifiques finlandais de Paris, Berlin, Londres et du Benelux visant à examiner la notion du chez-soi et les significations pouvant s’attacher à celle-ci. Le projet Mobile Home 2017 se propose d’approcher l’idée du chez-soi aussi bien en tant qu’espace physique, mental et symbolique que comme concept socio-culturel. La démarche de nos instituts est destinée à marquer symboliquement le centenaire de l’accession de la Finlande à son indépendance ; il y a d’ailleurs lieu de noter que notre projet s’insère dans le cadre du programme de l’année jubilaire Finlande 100.

Le point de vue qu’a adopté l’Institut culturel finlandais pour le Benelux sur le thème du chez-soi est celui de l’absence du chez-soi, d’où le nom Mobile Home(less). L’Institut a procédé au printemps 2016 à un appel public à projets artistiques en invitant les artistes de Finlande et des pays du Benelux œuvrant dans le champ des arts visuels à lui soumettre leurs travaux traitant du sans-abrisme, après quoi notre jury a distingué le concept artistique d’Anssi Pulkkinen intitulé Street View (Reassembled), à charge pour l’artiste de produire une œuvre sur base de son projet.

L’Institut culturel finlandais pour le Benelux fait office de commanditaire de l’œuvre d’Anssi Pulkkinen et soutiens la conception du travail artistique de ce sculpteur à travers l’attribution d’une bourse d’aide à la création. Le projet a aussi bénéficié d’un financement public et privé supplémentaire.

Le jury était constitué d’Aura Seikkula (ArtHelsinki), Kathleen Weyts (BOZAR/Palais des beaux-arts de Bruxelles), Michael Defuster (Castrum Peregrini), Topi Lehtipuu (Helsinki Festival), Aleksi Malmberg (Institut culturel finlandais pour le Benelux) et Raija Koli (Fondation Frame Contemporary Art Finland).

Le jury a par ailleurs tenu à distinguer trois autres projets artistiques aux mérites particuliers en leur attribuant à chacun le prix de reconnaissance ArtHelsinki, d’une valeur de 700 euros : les lauréats de ce prix ont été Riikka Kuoppala et Thomas Martin pour Dreams of the Street, Sonya Lindfors pour Unknown Landscapes et Malina Suliman pour Exploring Mental Homelessness of Afghan refugees in the Netherlands.

La production du travail artistique de Pulkkinen a reçu le soutien du ministère finlandais de l’Education et de la Culture, de la Saastamoinen Foundation, du Comité Finlande 100 et de la Verbeke Foundation. L’Institut culturel finlandais pour le Benelux tient par ailleurs à adresser ses remerciements tout particulièrement à la Finnish Syrian Friendship Association.

Anssi Pulkkinen – bio

Anssi Pulkkinen (né en 1982) prépare actuellement un doctorat en beaux-arts à l’Académie des Beaux-Arts de l’Université d’art d’Helsinki tout en préparant son diplôme de fin d’études au département Réalisation audiovisuelle et Cinéma de l’Université Aalto. Certaines sculptures de Pulkkinen ont été présentées à ce jour entre autres au Musée Kiasma d’Helsinki et au Mänttä Art Festival. Après avoir réalisé de nombreuses œuvres d’art public, le plasticien a été lauréat de plusieurs prix internationaux. Pulkkinen a été également en résidence au printemps 2015 au Centre d’art contemporain WIELS à Bruxelles, ce séjour s’étant inscrit dans le cadre d’un programme de soutien aux beaux-arts initié par l’Institut culturel finlandais pour le Benelux. En outre, Anssi Pulkkinen a été élu en mai 2016 président de l’Association finlandaise des sculpteurs.

 

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

EVENEMENTS EN LIEN AVEC LE PROJET

Institut Culturel Finlandais pour le Benelux
rue de l’Arbre 14/3
1000 Bruxelles
Belgique

Abonnez-vous à notre lettre d'information