Mobile Home(less) : les ruines de la maison syrienne sont arrivées en Europe
  • Ruins_Syria1
18 mai 2017

Le projet de l’Institut culturel finlandais pour le Benelux Mobile Home(less) avance à bonne vitesse alors que le sculpteur Anssi Pulkkinen travaille en ce moment même en Belgique à la construction de son œuvre intitulée Street View (Reassembled). Ce travail créatif détourne les ruines d’une maison détruite sous les bombardements de Syrie dont la réalité n’était jusqu’ici pour nous que celle de simples images d’actualités pour les transposer au beau milieu de notre vie quotidienne occidentale. Les ruines de cette maison syrienne sont arrivées ce mois de mai en Europe pour que l’artiste puisse mettre la touche finale vers la fin du mois à son œuvre consacrée à la notion de perte du chez-soi.

La réalisation artistique de Pulkkinen prendra la forme d’une installation mobile évocatrice d’une caravane, tout le sens de la démarche de l’artiste étant de donner une image éphémère de la guerre en cours en Syrie en intégrant cette vision au paysage urbain européen. Les ruines de la maison syrienne en question ont été transportées en Europe par conteneurs maritimes. Une fois réassemblées d’une certaine façon et disposées sur le plateau de chargement d’un camion de 13,5 mètres, elles partiront circuler sur plusieurs sites d’exposition différents tant dans les pays du Benelux qu’en Scandinavie.

Les nombreuses dimensions différentes s’attachant à cette œuvre seront examinées à l’occasion d’une série de débats publics ainsi qu’avant tout dans un recueil international d’essais critiques qui sera publié à l’automne 2017, dont les auteurs seront représentatifs, entre autres, des milieux de l’art contemporain, de l’architecture ainsi que de la recherche sur les pays du Moyen-Orient. Parmi les personnalités issues d’horizons culturels diversifiés qui signeront un texte dans cet ouvrage figurent par exemple le professeur Jaakko Hämeen-Anttila, chercheur spécialisé en questions relatives à l’Islam ou la professeure et historienne d’art Hanna Johansson.

L’œuvre de Pulkkinen sera présentée en Finlande au Salon Habitare qui se tiendra en septembre au Centre des Congrès d’Helsinki, le thème de cette manifestation étant cette année la Maison de demain. L’un des orateurs principaux à intervenir au Salon Habitare sera l’architecte et auteure syrienne Marwa Al-Sabouni, dont on pourra retrouver par ailleurs un article consacré à l’urbanisme en Syrie parmi les textes du recueil d’essais autour du projet Mobile Home(less).

Les actions de communication sur le projet ont débuté sur les pages Facebook et Instagram de l’Institut culturel finlandais sur le Benelux. Le matériel iconographique que nous avons entrepris de publier illustre le voyage vers l’Europe de ce qu’il reste de la maison syrienne et le processus de mise sur pied de l’œuvre d’art inspirée par ces ruines ; par la suite, nous présenterons en images le circuit effectué dans différents pays par la caravane et son chargement de ruines. Nous publierons par ailleurs au début de l’été sur notre site le calendrier de la présentation de l’œuvre d’Anssi Pulkkinen Street Review (Reassembled). Vous avez aussi la possibilité de suivre l’évolution du projet sur les forums des réseaux sociaux sur lesquels nous sommes présents.

 

Le projet Mobile Home 2017 commun aux instituts culturels et scientifiques finlandais de Paris, Berlin, Londres et du Benelux vise à examiner la notion du chez-soi comme espace physique, mental et symbolique ainsi qu’en tant que concept socioculturel.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

AUTRES ACTUALITÉS