SibEUlius – Jean Sibelius 150 ans
  • Sibelius2_825x555
27 mai 2015

L’Institut culturel finlandais pour le Benelux célèbrera cette année de nombreuses façons différentes le 150ème anniversaire de la naissance du compositeur Jean Sibelius. Notre programme pour l’année festive SibEUlius nous donnera l’occasion de présenter Sibelius sous différents angles : outre des concerts où certaines des symphonies du compositeur seront interprétées par des musiciens d’orchestre de chambre parmi les plus éminents d’Europe, cette année permettra de découvrir des exemples parfois inattendus de la transmission de l’héritage musical de Sibelius à de nouveaux créateurs contemporains relevant de plusieurs disciplines artistiques distinctes.

L’importance qu’a Sibelius pour la Finlande est incontestable, même si le compositeur, à l’image de nombreux artistes de son temps, a vécu une vie d’artiste européen, exerçant son influence à l’échelle de notre continent commun des dizaines d’années avant qu’on n’ose seulement rêver de l’UE, de la CEE ni même du Benelux. Sibelius a passé au cours de sa vie de longues périodes aussi bien à Berlin, à Vienne, à Paris qu’en Italie, arpentant même lors de sa tournée de concerts de 1900 les rues de Bruxelles, Rotterdam, Amsterdam et La Haye. Aujourd’hui, 150 ans après sa naissance, la musique de Sibelius résonne dans le monde entier, tandis que son concerto pour violon est le concerto du 20ème siècle ayant été interprété et enregistré le plus grand nombre de fois toutes époques confondues.

Les compositions de Sibelius ont laissé une marque durable dans l’histoire de la musique. Parmi sa vaste production, ses œuvres les plus connues sont les symphonies et autres grandes compositions pour orchestre, mais ses chants pour soliste, ses œuvres chorales ou pour piano ainsi que le reste de sa musique de chambre valent largement la peine d’être découverts. « Vraiment, peu importe le type de musique qu’on joue, du moment qu’on le fait bien », tels sont les propos prêtés à Sibelius face à un interlocuteur qui se désolait de ce qu’un jeune de sa famille se soit mis au jazz. Ayant lui-même puisé dans les musiques populaires comme dans différentes disciplines artistiques pour développer son œuvre, Sibelius a laissé un héritage qui n’a cessé d’inviter toutes les générations qui lui ont succédé à faire preuve d’une créativité tous azimuts.

Il a été dit que la musique de Sibelius ne se contente pas de poser un regard furtif sur le monde en donnant une simple description de la nature dans toute sa puissance, mais que les compositions du maître finlandais se fraient plutôt un chemin vers le fin fond de la sensibilité de l’auditeur pour lui faire ressentir le bouleversement de l’âme qui se produit quand l’être humain est confronté à l’expérience de la communion avec la nature. Celle-ci était peut-être la force principale à l’origine de la créativité de Sibelius : c’est pour souligner ce rapport privilégié du compositeur à la nature que nous avons prévu de prélever un bouleau poussant dans les bois entourant Ainola, la demeure du musicien, pour le planter à Bruxelles, où il sera le bouleau du souvenir toujours vivant de Jean Sibelius et de son épouse Aino.

Jean Sibelius est décédé dans sa propriété d’Ainola le 20 septembre 1957. L’assemblée générale de l’ONU observa alors une minute de silence après que sir Leslie Munro, le président de l’Assemblée générale des Nations unies de l’époque, eut salué la mémoire du disparu en ces termes : « Sibelius appartenait au monde entier. Sa musique a enrichi la vie de l’ensemble de l’humanité. »

Retrouvez le programme complet de l’année festive en suivant le lien : sibelius150.org/en

sibelius150_pantone_S

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

AUTRES ACTUALITÉS